Trois objets

A l’arrière : vase d’apparat à bec et anse semi-circulaire, en métal finement ouvragé. A l’avant à gauche : disque ornemental ajouré métallique, dentelé de 21 pointes (symbole solaire?). A l’avant à droite : statuette en terre cuite de dieu protecteur (ou d’ancêtre?) ; sa barbe fournie et son costume reflètent sans doute la mode masculine de l’époque, du moins pour les hommes de la classe dominante ; sous la figurine, inscription indéterminée et lacunaire « (…)de in Taiwa(…) ». Fin 21e – début 21e siècle.

Exposition « Futur antérieur : Trésors archéologiques du 21e siècle »

Présentée au Préhisto’site en 2020

Que restera-t-il de nous dans 2000 ans ? Que comprendront les archéologues de notre société et de notre mode de vie ? Grâce aux savantes hypothèses des archéologues du 41e siècle, les nombreuses pièces exposées révèlent la vie quotidienne de la population locale d’autrefois.

En 4002, le 21ème siècle n’est plus qu’un passé depuis longtemps oublié. La mémoire écrite et audiovisuelle a été effacée, victime de ses supports trop fragiles. Le plastique et autres matières synthétiques n’ont pas non plus résisté aux siècles. Ne subsistent que des objets fragmentaires en métal, en verre, en terre cuite ou en pierre, exhumés ici ou là, par hasard. Se fondant sur ces témoignages infimes, précieux et émouvants, les archéologues restituent notre monde, parfois avec justesse, parfois en se trompant, forcément.

L’exposition « Futur antérieur : Trésors archéologiques du 21e siècle » a été présentée pour la première fois à Lausanne (Suisse) au Musée romain de Lausanne-Vidy (octobre 2002 à avril 2003).